Les interventions de chirurgie mammaire visent à obtenir une forme symétrique, stable et harmonieuse des seins adaptée à la morphologie de la patiente, tout en atténuant d’éventuels troubles physiques ou esthétiques et en veillant à minimiser les cicatrices.

En fonction de vos desiderata et de vos spécificités, le praticien déterminera lors de la consultation préparatoire, la technique la plus adaptée à l’obtention d’un résultat optimal.

Volume insuffisant – Augmentation par prothèses

La plastie d’augmentation mammaire par prothèses consiste à corriger la forme inesthétique des seins, qu’elle soit la conséquence d’un volume de seins insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la patiente ou d’un affaissement de la poitrine.

Les indications les plus communes

Hypoplasie mammaire : le volume des seins est insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la patiente
Ptose mammaire : une poitrine « tombante » avec affaissement de la glande, distension de la peau et aréoles trop basses

Avant l’intervention

En fonction des désirs exprimés par la patiente et de l’examen réalisé par le chirurgien, celui-ci déterminera le type et la taille des implants. Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne peut plus être pris.

L’intervention

Durée moyenne : entre 1 heure et 1 heure 30.

L’augmentation mammaire par prothèses suit le schéma suivant :

L’incision est faite dans le sillon situé sous le sein (voie sous-mammaire), sur une distance d’environ 4 cm. Le tracé de ces incisions correspond à l’emplacement des futures cicatrices, qui seront donc dissimulées dans les plis naturels.

BreastAugmentation04

En fonction de la technique choisie, la mise en place des prothèses se fait de façon prémusculaire, c’est à dire directement derrière la glande ou de façon rétromusculaire, c’est à dire plus profondément, derrière les muscles pectoraux

BreastAugmentation23

Après l’intervention

Les suites opératoires sont relativement douloureuses et les changements de position (par exemple de couchée à assise) sont particulièrement inconfortables. On note une sensation de tension mammaire et des douleurs dorsales. Les premiers jours, il est recommandé de se reposer au maximum et d’éviter tout effort violent.
Un œdème (gonflement) apparaît, ce qui peut causer une asymétrie temporaire.
Le pansement est changé entre le 4e et le 7e jour après l’intervention. Un soutien-gorge sans armatures est porté pendant 4 à 6 semaines et les fils sont retirés entre le 10e et le 14e jour. La reprise du travail dépend du type d’activité professionnelle, mais peut être envisagée dès le changement du pansement (pour un travail léger).

Le résultat

Un délai de 3 à 4 mois est idéal pour apprécier le résultat, le temps que les seins aient retrouvés toute leur souplesse et que les prothèses se soient stabilisées. Sans viser la perfection, avec des souhaits réalistes, on peut affirmer que le gain de volume mammaire a une répercussion sur la silhouette globale et permet donc une plus grande liberté vestimentaire.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Pour plus d’information : Société Française de Chirurgie Plastique :

Prothèses mammaires et hypoplasie des seins

Volume trop important – Réduction de l’hypertrophie

La plastie de réduction mammaire consiste à réduire le volume des seins et à en corriger l’affaissement et l’asymétrie éventuelle afin d’obtenir deux seins harmonieux par rapport à la morphologie de la patiente.

L’indication

Hypertrophie mammaire (volume des seins trop important) pouvant être associée à un affaissement des seins et parfois à un certain degré d’asymétrie. Cette hypertrophie implique presque toujours des douleurs du cou, des épaules et du dos et une gêne pour la pratique du sport. Il existe aussi souvent de la macération dans le sillon sous le sein.

Avant l’intervention

Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention. Outre les examens pré-opératoires habituels, une mammographie ou une échographie est prescrite.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer et en cas de facteur de risques associés, l’arrêt d’une éventuelle contraception orale peut être demandé.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne peut plus être pris.

L’intervention

Durée moyenne : entre 1 heure 30 et 2 heures 30.

La réduction mammaire suit le schéma suivant :

  • Le chirurgien enlève la peau et le tissu glandaire en excès, pour ensuite remodeler le tissu résiduel, afin d’assurer une bonne tenue au niveau des seins.
  • Pour terminer, les sutures forment les cicatrices en forme de T inversé (autour de l’aréole, entre l’aréole et le sillon sous-mammaire et dans le sillon sous-mammaire). Dans certains cas, la cicatrice du sillon (horizontale) n’est pas nécessaire.
  • En fin d’intervention un pansement modelant en forme de soutien-gorge est mis en place.

BreastReduction

Après l’intervention

Les suites opératoires sont généralement peu douloureuses, bien qu’un œdème (gonflement), des ecchymoses (bleus) et une gêne à l’élévation des bras sont souvent observés.
Le pansement est changé entre le 5e et le 7e jour et remplacé par un soutien-gorge sans armatures, devant être porté pendant un mois à 6 semaines, nuit et jour. Les fils de suture sont retirés vers le 14e jour suivant l’intervention. La reprise du travail peut se faire entre le 8e et le 15e jour suivant l’intervention, en fonction du type d’activité excercé.

Le résultat

Un délai de 1 an est nécessaire pour juger du résultat, le temps pour les cicatrices de s’atténuer. Au-delà de l’amélioration locale, cette intervention a en général une influence favorable sur léquilibre du poids, la pratique sportive et les possibilités vestimentaires.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Affaissement – Lifting (mastopexie)

La mastopexie a pour but de remettre l’aréole et le mamelon en bonne position, de remonter la glande et de retirer la peau excédentaire, afin d’obtenir deux seins harmonieux et joliment galbés.

L’indication

Ptose mammaire : une poitrine « tombante » avec affaissement de la glande, distension de la peau et aréoles trop basses.

Avant l’intervention

Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention. Au cas où le traitement nécessite la pose d’implants mammaires, le chirugien en détermine le type et la taille, en fonction de l’examen réalisé et des désirs exprimés par la patiente.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ne peut plus être pris.
Certains types d’anesthésie requièrent d’être à jeun 6 heures avant l’intervention.

L’intervention

Durée moyenne : entre 1 heure 30 et 3 heures.

En fonction de l’importance de la ptose, l’incision est faite :

  • autour de l’aréole
  • autour de l’aréole, entre l’aréole et le sillon sous-mammaire et dans le sillon sous-mammaire
  • autour de l’aréole et entre l’aréole et le sillon sous-mammaire

En fin d’intervention, un pansement modelant est confectionné.

Après l’intervention

Les suites opératoires sont relativement douloureuses et les changements de position (par exemple de couchée à assise) sont particulièrement inconfortables. On note une sensation de tension mammaire et des douleurs dorsales. Les premiers jours, il est recommandé de se reposer au maximum et d’éviter tout effort violent.
Un œdème (gonflement) apparaît, ce qui peut causer une asymétrie temporaire.
Le pansement est changé vers le 4e jour après l’intervention et les fils sont retirés vers le 10e jour. La reprise du travail dépend du type d’activité professionnelle, mais peut être envisagée dès le 4e jour pour un travail léger.

Le résultat

Un délai d’un an est nécessaire pour apprécier le résultat, le temps pour la poitrine de présenter un galbe harmonieux, naturel et symétrique ou proche de la symétrie.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Asymétrie

Une asymétrie mammaire est le plus souvent le résultat d’une anomalie de développement d’un ou des deux seins. Il en résulte une différence de volume inesthétique et génératrice de problèmes d’habillement.
La correction d’une asymétrie peut être réalisée par différentes méthodes (réduction du sein trop volumineux, augmentation du sein trop petit, …) et dépendra de différents paramètres (volume général des seins, attentes de la patiente,…).
Dans tous les cas, il s’agit d’une chirurgie plus complexe puisqu’elle vise à rétablir une symétrie dont on est parfois très éloigné au départ.

Reconstruction

La reconstruction mammaire consiste au rétablissement du volume et de l’aspect (forme, aréole, mamelon) d’un sein ayant subi une ablation partielle ou totale de tissus, le plus souvent en raison de l’enlèvement d’une tumeur.

Elle se fait en plusieurs étapes dont la première vise à restituer le volume du sein. Il existe différentes techniques (expansion, mise en place d’une prothèse, prélèvement de tissu musculaire et/ou graisseux et/ou cutané) dont le choix dépend de nombreux paramètres.
La deuxième étape consiste en la reconstruction de l’aréole et du mamelon.
Enfin, pour assurer la meilleure symétrie possible, le sein opposé peut également bénéficier d’une intervention.

Poitrine masculine protubérante – Réduction de la gynécomastie

La réduction de gynécomastie consiste à traiter un développement excessif des seins chez l’homme, d’un seul côté ou des deux côtés, de façon symétrique ou non.

Les indications les plus communes

Développement excessif des seins chez l’homme, lié à un excès de la glande mammaire ou à un excès de graisse

Avant l’intervention

Le chirugien évalue la composante de la gynécomastie (graisse et/ou glande). Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne peut plus être pris.

L’intervention

Durée moyenne : 1 heure à 2 heures.

Si la gynécomastie est causée par un excès de graisse, une lipoaspiration est pratiquée.
La gynécomastie peut toutefois également être causée par un excès de glande mammaire. Dans ce cas, le déroulement de l’intervention, qui consiste à retirer la glande mammaire, dépend de la taille du sein et de l’élasticité de la peau :

  • Lorsque la peau est élastique et le sein pas trop volumineux, une incision courte et discrète en forme de demi-cercle est réalisée en périphérie inférieure de l’aréole.
  • Lorsque la peau n’est pas élastique (excès important de peau), les incisions sont horizontales et situées au niveau des aréoles.
  • Lorsque le volume des seins est très important, les incisions sont situées sous les aréoles, qui sont amputées et greffées.

Après l’intervention

Les suites opératoires sont modérément douloureuses, mais sont facilement contrôlées par les médicaments antalgiques usuels. On note la présence d’ecchymoses (bleus) et d’un œdème pendant plusieurs jours. Le pansement est changé entre le 4e et le 7e jour après l’intervention.

Le résultat

Un délai de 6 à 12 mois est nécessaire pour apprécier le résultat.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.