Les interventions à poser au niveau du ventre consistent généralement à retirer d’éventuels excès graisseux ou à rectifier un certain relâchement musculaire ou cutané, consécutif, par exemple, à une perte de poids significative ou à des séquelles esthétiques de grossesse.

Pour ce faire, le praticien dispose d’une série de techniques qu’il peut combiner à sa guise, qu’elles soient chirurgicales ou non. Lors de la consultation préparatoire, le praticien déterminera la combinaison la plus adaptée à l’obtention d’un résultat optimal.

Tonus relâché – Plastie abdominale

La plastie abdominale a pour but d’enlever la peau distendue, cicatricielle ou vergeturée et de retendre la peau saine périphérique, au niveau du ventre.

Les indications les plus communes

La peau du ventre est distendue ou abîmée par des cicatrices ou des vergetures. Une surcharge graisseuse abdominale ou des flancs peut être extraite en combinant cette intervention avec une lipoaspiration.

Avant l’intervention

Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer et en cas de facteur de risques associés, l’arrêt d’une éventuelle contraception orale peut être demandé.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ne peut plus être pris.
Certains types d’anesthésie requièrent d’être à jeun 6 heures avant l’intervention.

L’intervention

Durée moyenne : entre 1 heure 30 et 3 heures.

L’intervention consiste à enlever un fuseau de peau situé entre l’ombilic et le pubis, pour ensuite redraper la peau saine, située en règle générale au-dessus de l’ombilic, vers le bas. La paroi musculaire est retendue si nécessaire. L’ombilic est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée.

Le plus souvent, la cicatrice est située au bord supérieur des poils pubiens et déborde plus ou moins loin dans les plis de l’aine.

En fin d’intervention, un pansement modelant est confectionné, associé à la mise en place d’une gaine de contention.

Après l’intervention

Les suites opératoires sont parfois douloureuses, surtout si la paroi musculaire a été retendue ou si une lipoaspiration a été effectuée. Les premiers jours, il est recommandé de se reposer au maximum sur le dos et d’éviter tout effort violent.
Les fils sont retirés entre le 10e et le 14e jour après l’intervention et la gaine de contention doit être portée jour et nuit pendant 4 à 6 semaines.

La reprise du travail dépend du type d’activité professionnelle, mais peut être envisagée dès le 8e jour pour un travail léger. Les activités sportives peuvent quant à elles être reprises vers la 6e semaine.

Le résultat

Un délai d’un an est nécessaire pour juger du résultat, le temps que la cicatrice s’atténue, même si celle-ci ne disparaît jamais complètement. Au delà de l’amélioration esthétique, les plasties abdominales apportent également, en règle générale, une amélioration très nette en ce qui concerne le confort.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Surcharge graisseuse – Lipoaspiration

La lipoaspiration de l’abdomen a pour but de supprimer radicalement et définitivement les surcharges de graisse localisées au niveau du ventre.

Les indications les plus communes

Surcharges graisseuses localisées au niveau de l’abdomen ne disparaissant pas malgré un régime alimentaire ou l’exercice physique.

Avant l’intervention

Le bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions et la rencontre avec le médecin anesthésiste se fait au plus tard 48 heures avant l’intervention.
JOUR J – 30 : Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer.
JOUR J – 10 : Aucun médicament contenant de l’aspirine ne peut plus être pris.
Certains types d’anesthésie requièrent d’être à jeun 6 heures avant l’intervention.

L’intervention

Durée moyenne : entre 20 minutes et 1 heure 30.

Les incisions sont courtes et discrètes, car le plus souvent cachées dans un pli naturel. La graisse est aspirée à l’aide de canules, la quantité de graisse aspirée étant adaptée à la qualité de la peau sous-jacente. En fin d’intervention, un pansement modelant est mis en place, celui-ci étant recouvert d’une gaine de contention.

Après l’intervention

Les suites opératoires sont parfois douloureuses et un œdème (gonflement) ou des ecchymoses (bleus) peuvent se produire. Pendant quelques semaines, une sensation de « peau endormie » peut se manifester.
La gaine de contention doit être portée jour et nuit pendant un mois.
La reprise du travail dépend du type d’activité professionnelle, mais peut être envisagée dès le 3e jour pour un travail léger. Les activités sportives peuvent quant à elles être reprises vers la 4e semaine.

Le résultat

Un délai de 6 mois est nécessaire pour juger du résultat, même si on peut déjà constater un net changement après 6 semaines.

En complément à la première consultation, vous recevrez une fiche d’information complète à propos de l’intervention, à lire attentivement afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.